JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
tests


Quake III

Quake III

Éditeur : iD Software
Développeurs : id Software
Vendu en France : oui
Licence : Commercial
Catégorie : FPS
Site officiel : Visiter
Sortie : 20 Décembre 1999
Traduction en francais : non
Page 1 sur 1

Un peu d'histoire :


id Software à vu le jour de façon non officielle en Septembre 1990 lorsque John Carmack, Adrian Carmack, John Romero et Tom Hall créèrent Invasion of the Vorticons qui fut disponible sous la forme de shareware.
1992 fut l'année du premier hit de id Software, celui qui allait marquer le début d'une longue lignée était né. Ce hit, c'est Wolfenstein 3D qui fut durant toute l'année 1992 la référence absolue de jeu sur ordinateur. Puis, de 1993 à 1995 vint le règne de la série des Doom ; Le deuxième volet de la série se vendit même à plus de 2 millions d'exemplaires, un record pour l'époque.

Une fois de plus iD prend les devant durant l'été 1996 : les murs des villes sont placardés par les affiches du successeur de Doom ; iD impose un nouveau standart avec Quake est un véritable virage technologique dans la mesure où c'est la première fois qu'un environement entièrement en 3D et un mode multijoueur en ligne sont conçu. À ce moment là, iD règne en maitre sur l'univers encore minuscule des fps ; Seul Duke Nukem est capable de rivaliser.
Décidant d'enfoncer le clou, iD lance quasiment dans la foulée (en 1997) Quake 2, mais le succès escompté n'est pas au rendez-vous. Sans aller jusqu'à parler d'échec, Quake 2 à suscité des déceptions par le manque de renouvellement du genre.

Le florissant marché des fps commence à voir de nombreux titres en tout genre se développer (parfois basés sur le moteur même des Quake), et progressivement l'enseigne iD, même si elle a toujours été signe de qualité, perd de sa superbe. Pour revenir dans le théatre de l'action, il fallait frapper un grand coup, et c'est là qu'un pari fou est tenté : plébisciter le mode de jeu en réseau ; Quake 3 ne se jouera qu'en réseau. L'idée parait quelque peu saugrenue à l'époque où les modems 28 et 56k sont légions un peu partout dans le monde, mais Carmack voit en cette alternative le seul futur possible des fps.
Publié en version Mac et PC à seulement une semaine d'intervale le jeu fût adulé avant même sa sortie grâce à une beta diffusée librement depuis l'été 99 (dont la primeur fut pour le Mac).


Le semblant de scénario :


Mais le personnel d'iD restant fidèlement attaché à ses petites habitudes, ils n'ont pas pu s'empêcher de créer un mode de jeu en solo, avec un pale scénario pour le justifier.
Il y a plusieurs siècles, les Vadrigar (les dieux) créèrent pour leur plaisir égoïste des arènes de combat ; Ces arènes devaient être le théatre d'affrontement des pires carnassiers de l'univers. Vous venez de rejoindre les rangs. Un peu sur le mode du film Running Man, la chasse commencera dès la première arène jusqu'à celle du champion en titre Xaero. Bien sûr, vous ne mourrez jamais tout à fait, car après tout vous êtes le jouet des Vadrigar. Et tout au long de votre campagne, la douleur sera votre seule compagne.


Le mode solo :


Le mode solo est d'une simplicité déroutante : vous progressez d'arène en arène avec pour objectif de faire comprendre aux ennemis que vous n'êtes pas là pour célébrer la joie et la fraternité. Toutes les 4 arènes, un nouveau monde s'ouvre à vous. Et vous devrez à nouveau convertir à votre religion les béotiens se trouvant sur votre passage.
En gros, les niveaux s'enchainent sans logique et sans but ; Si ce n'est que le mode solo vous servira d'entrainement de base pour espèrer survivre quelques courts instant dans le mode réseau.


Le mode multijoueur :


C'est en mode multi-joueurs que ce titre révèlera son réel potentiel. Relié au monde, vous devrez venir à bout de hardcore gamer connaissant sur le bout des doigts le moindre recoin de chaque carte et les mouvements les plus subtiles pour vous infliger les pires misères. Et ils ont eut le temps de s'entrainer depuis la sortie du jeu...

Plusieurs modes de jeux sont proposés :

Free for all : C'est le mode Deathmatch classique ; Chacun pour sa pomme. Un excellent défouloir, le vainqueur est celui ayant fait le plus grand nombre de frags à la fin du temps réglementaire ou ayant atteint la limite.
Team Death Match : Chaque joueur rejoint au choix l'équipe de bleus ou des rouges, est déclarée vainqueur l'équipe ayant fait le plus de frags dans le camp adverse.
Tournament : Véritablement nouveau à l'époque, ce mode permet des combats à 2 joueurs. Les joueurs connectés sur la partie à ce moment doivent attendre la fin du jeu. Le joueur vainqueur joue alors contre un des joueurs qui attendait son tour...
Capture the Flag : le CTF est très populaire de par son principe. Le niveau est divisé en 2 équipes chacune possèdant une base avec un drapeau. Le but : protéger son drapeau et aller voler le drapeau de l'équipe adverse pour le ramener dans son propre camp.


Le jeu :


Si les choses ont énormément évoluée depuis au niveau du gameplay, Quake 3 : Arena est celui qui a amené la nouveauté en son temps. Des mouvements plus fluides par rapport au titre précédent et une liberté quasi palpable ; Tout s'enchaine très rapidement et la coordination est devenue l'aptitude essentielle que doivent développer les joueurs.
Grapiquement, Quake 3 a encore de sérieux atout à faire valoir, même si la concurrence se fait de plus en plus rude dans ce domaine. Il est le premier à avoir apporté des courbes et des effets de lumières projettée. iD à réalisé un véritable tour de force en proposant un moteur graphique aussi clean tout en restant très ouvert aux diverses adaptations extérieures ; Il ont démontré une fois de plus que techniquement, personne ne peut rivaliser avec leur génie.
Mais le meilleur maitre ayant toujours ses points faibles, iD ne fait pas exception à la régle en n'offrant des armes revisité de Quake 2 ; Une petite frustration mal vécue à l'époque, mais qui est très bien passée avec le temps.

Les effets sonores ne sauraient être en reste. Les explosions, le bruit de tirs en rafale, et la musique pseudo-techno qui accompagne le jeu collent très bien au jeu.


Une configuration cauchemardesque... à l'époque


Aujourd'hui devenu presque banal sur n'importe quelle machine, le jeu fut à sa sortie un dévoreur de CPU. Inutile d'espèrer faire tourner Quake 3 : Arena de façon optimale sans disposer d'un G3 ; Coup dur à l'époque où la transition vers ce processeur n'était pas véritablement terminée. La carte vidéo des premiers iMac ou bien des G3 beiges livrés avec une ATI Rage Pro fesait l'affaire mais le jeu donnait véritablement toutes sa mesure avec une ATI Rage 128 des G3 b&w ou des iMac 2. Le fin résidait dans les ATI Rage 128 pro des G4 de l'époque.

Pour l'époque, Quake 3 était donc vraiment un crève coeur pour ceux n'ayant pas la configuration minimale. Mais la situation à bien évoluée depuis, et toutes les machines récentes sont suffisament dopées pour faire tourner ce petit bijou dans des conditions plus que raisonnable. Heureusement que les temps changent.
La généralisation des connexion à haute vitesse à supplanté peu à peu les modems et offre d'avantage de possibilité de jouer confortablement avec le monde entier.


En guise de conclusion :


Si vous n'êtes pas encore converti à ce genre, donnez sa chance à Quake 3 ; Il saura vous faire apprécier un univers que des milliers de joueurs continue à fréquenter plusieurs années après sa sortie. Car le point fort de ce titre est bien le fait que plusieurs années après des milliers de personnes continuent de s'adonner aux frags dans des arènes désormais sns secrets.
Mais le succès de Q3 vient également de son support des mods ; Une idée géniale qui permet d'inclure de nouveau modes de jeux avec leurs propres règles et leurs propres univers.

La sortie de Quake 4 ? Personne n'y pense encore vraiment tellement le 3 reste une référence.
1


Note :
Graphisme : 4/5
Son : 3/5
Durée de vie : 5/5
Jouabilitée : 4/5
Total : 4/5
Les plus :
Très prennant
Le jeu en réseau
Les graphismes superbes
Les moins :
Mode solo sans intérêt
Le manque de sommeil que provoque le jeu
Note moyenne des visiteurs : 4/5

Configuration minimale :
Power PC G3 / 266 Mhz
96 RAM
MacOS 9 : ouiMacOS X via classic : non
MacOS X Carbon : ouiMacOS X natif : non

Réactions à cet article :
 
CineMac4D a réagi le 12 Octobre 2004 à 12:23 - Note : 5/5
euh...la mise à jour 1.32 est un carbon pour os X..

sinon le jeu est le meilleur FPS de tout les temps..pas besoin de chercher plus loin..

 
TranMi a réagi le 04 Juillet 2004 à 17:56 - Note : 5/5
Heu dsl de décevoir voir contredire les testeurs, mais QIII se lance par le biais de Classic, même en version démo ...

Alors bon ...

Sinonc a signifie quoi Mac Os X Carbon ??

Réagir à cet article


 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant


Démos :
- Quake III Arena Démo
Adds On :
- Skin Stormtrooper pour Quake 3
- ReactionQuake 3.2 (complete)
- True Combat
- Urban Terror 2.5=>2.6
- Urban Terror 2.6
Mises à jour :
- Q3F 2 Màj 2 -> 2.1
- Quake 3 Fortress Màj 2.2
Utilitaires :
- Only Mortal 1.0.1



Vendetta Online

Wild Divine










 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2017