JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
tests


Age of Empires II

Age of Empires II
Par Adrien

Éditeur : Bold By Destineer
Développeurs : Bold By Destineer
Catégorie : Wargame
Sortie : Novembre 2001
Page 1 sur 1

Jusqu'à aujourd'hui, la référence en matière de jeu de stratégie en temps réel était Starcraft. Jadis, Age of Empire avait tiré son épingle du jeu par ses graphismes et son atmosphère qui lui et si particulière. Désormais, Age of Empires 2 risque de détrôner le titre du grand Blizzard sur Mac. L'équipe de développement d'Ensemble Studio s'est dévoué corps et âme pour mener à bien son projet en 1999 pour réaliser son soft. Destineer a décidé de l’adapter pour mac.


Age of kings, Kezako ?

Age of Kings est une coproduction entre Ensemble Studio et Microsoft. C'est la suite d'Age of Empires qui était sorti en Septembre 97. Deux ans plus tard, le bilan est là : AOE est dans le top 3 des meilleures ventes de jeux dans la catégorie stratégie temps réel (où l'on retrouve, entre autres, Starcraft, Warcraft II et Command & Conquer).

Pourquoi un tel succès ? Pour des raisons simples : le jeu est bon et sans bugs, il était fluide sur tous les PC de l'époque, les parties durent entre 30 minutes et 1 heure, les campagnes solo sont bien faites, l'intelligence artificielle est à peu près correcte et le mode multijoueur est vraiment au top.

C'est pourquoi le successeur à fort à faire. 2 ans plus tard, il faut satisfaire la base installée des joueurs d'AOE, qui ne demande qu'à le redevenir, tout en séduisant les nouveaux acheteurs en proposant un jeu simple à prendre en main.


Une reconstitution de l'histoire :

Age of Kings vous emmène aux temps des royaumes et des quêtes historiques. Une fois n’est pas coutume, le médieval-fantastique est mis à l'écart et ce sont bien à travers les mémoires du Moyen-Age que le jeu se déroule ; Une première pour un wargame en temps réel. On se souvient jadis des scénarios de Civilisation II qui reconstituait les principaux événements de l'histoire de l'humanité. Ici, le principe est le même ( pour ce qui est des scénarios), mais vous vous retrouverez en pleine période de guerres féodales.

Vous êtes ainsi aux commandes de Jeanne D'Arc, de William Wallace, de Fréderic Barberousse, de Genghis Khan, et même de l'empereur Ottoman Saladin, vous combattrez avec l'une des treize peuplades disponibles : Anglaise, Arabe, Byzantine, Celtique, Chinoise, Française, Gothique, Japonaises, Mongole, Perse, Teutoniques, Turque et Viking. Chacune dispose de ses propres bonus culturels ainsi que de sa propre unité unique. Celle-ci est liée à l'histoire de la civilisation en question. Par exemple, les japonais disposent de l'unité du samouraï.
En mode multijoueur, chaque civilisation sera également dotée d'un bonus supplémentaire que le joueur sera en droit de choisir.


Les périodes historiques

Age of Kings est divisé en quatre âges : l'âge sombre, l'âge féodal, l'âge des châteaux et l'âge impérial. Chaque âge vous permettra de construire de nouveaux bâtiments, de former de nouvelles unités, de développer de nouvelles technologies...
Apparemment, les bâtiments sont très bien rendus et changent d'aspect selon la nature de la civilisation. Si elle est d'Europe occidentale, elle créera des batîments médiévaux, si elle est orientale, elle créera des palais de sultans. Du reste, comme dans le premier volet d'Age of Empires, chaque structure permet de former diverses unités.
Comme dans le premier épisode, il existe quatre types de ressources qu'il vous faudra récolter et utiliser pour faire grandir votre civilisation : le bois (que l'on récolte depuis les forêts), la nourriture ( que l'on récolte dans les baies, par le gibier, les fermes, ou encore la pêche), la pierre ( avec les carrières), l'or ( extrait des mines d'or). Le commerce vous permet d'échanger, acheter ou vendre ces mêmes ressources. Ainsi, vous pourrez et vous devrez établir des routes commerciales. Celles-ci sont soit terrestres, avec des chariots, soit navales, avec des galères.

Petite innovation, le menu diplomatie vous offre la possibilité de régler votre statut envers un autre joueur : Allié, Neutre ou Ennemi. Ainsi, vous aurez la possibilité si vous êtes allié avec un joueur de lui donner des ressources. Nous noterons également un point très intéressant de l'IA, qui, soit dit en passant, devrait être très poussée : les autres joueurs, s'ils sont contrôlés par l'IA, vous enverront tout de même des messages, tels des joueurs humains, un peu comme les bots de Tournament ou Quake 3.

Les scénarios en mode solo sont à la mesure d'une partie multijoueur. Par exemple, l'IA vous avertira qu'elle est en mauvaise posture ou à l'inverse qu'elle s'apprête à donner le coup final. Il n'y aura pas à craindre pour le niveau de difficulté. Les comportements de l'ordinateur sont ceux d'un bon joueur surtout quand le niveau sera élevé. Dans Age of Empires déjà, l'adversaire était sévèrement coriace.


Un jeu très stratégique :

Le fait que l'action se déroule au Moyen-Age avec des unités purement bourrines fait qu'Age of Kings est un jeu particulièrement difficile, bien plus que le premier, si mes souvenirs sont bons... Ainsi, il ne faudra pas non plus négliger l'aspect stratégique.
Par exemple, si vous voulez avoir une armée qui tienne debout, votre royaume comportera facilement 75 paysans qui travailleront sans relâche pour 100 unités, offensives comme défensives. Le relief est plutôt bien géré : les boulets d'une catapulte feront davantage de dégâts si celle ci se trouve en haut d'une colline et si l'unité attaquée se trouve au versant. Un grand nombre de caractéristiques spéciales (bonus d'attaque pour les piquiers contre les éléphants de guerre etc...) viendront augmenter le suspense des batailles.


Graphiquement

Le jeu est en 3d isométrique. C'est certes un peu embêtant ( suffisamment pour que ce soit le point faible de Diablo 2), mais finalement on devrait s'y accoutumé car les graphismes sont superbes. Ce sont les graphismes les plus beaux pour un jeu de stratégie en temps réel. Starcraft a du souci à se faire.

En mode multijoueur :Age of Kings est né pour le réseau et vivra par le réseau. C'est l'un des principaux atouts du titre. Tout y est possible : scénarios ou cartes générées aléatoirement, civilisations choisies ou aléatoires, équipes fixes ou changeables, vitesse de jeu fixe ou variable, sauvegarde de partie réseau pour reprendre plus tard, fonction replay, etc...
Il existe trois modes de jeu en multijoueur : "Régicide" qui consiste à protéger votre camp et son Roi contre les attaques, "Combat à mort" qui est un simple deathmatch et pour finir, le mode "carte aléatoire" qui vous mènera dans une bataille des plus classiques. Tous ces modes sont bien sûr entièrement paramétrables par le joueur.
Un futur must en perspective :

Age of Kings semble s'approcher de très près de l'excellence...


1


Note :
Graphisme : 3/5
Son : 4/5
Durée de vie : 4/5
Jouabilitée : 4/5
Total : 4/5
Les plus :
- La suite d'Age of Empires : la référence en matière de Wargame historique !
- De longues heures de jeu où l'on peu vivre les grandes batailles médiévales (j'ai une préférence pour la bataille d'Orléans avec Jeanne d'Arc).
Les moins :
-Prise en main pas toujours évidente
-Deux années de portage
- Label Micro$oft :(
Note moyenne des visiteurs : 3/5

Configuration minimale :
-G3 300
-64 Mo de Ram
MacOS 9 : ouiMacOS X via classic : non
MacOS X Carbon : ouiMacOS X natif : oui

Réagir à cet article
 
Votre nom :

Votre Email :
Afficher mon Email

Votre réaction :


Note : Pas d'avis    1/5    2/5    3/5    4/5    5/5   
  



 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant



4x4evo201

deusex01

oni01

warcraftIII02

mac4gamer01




 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2018