JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
tests


SimCity 4

Éditeur : Aspyr
Développeurs : Electronic Arts
Vendu en France : oui
Licence : Commercial
Catégorie : Gestion
Site officiel : Visiter
Sortie : 04 Juin 2003
Traduction en francais : oui
Page 1 sur 1

SimCity est de retour, une bien belle version 4, annoncée comme une révolution, et déjà considérée comme une mangeuse de ressources sur PC...
Rassurez-vous, le portage sur Mac a été correctement effectué, le jeu étant tout à fait jouable sur un iMac écran plat.
Cette version 4 répond-elle aux attentes (nombreuses) des fans (nombreux) de cette fabuleuse série qu'est SimCity, débutée il y a plus de dix ans maintenant ?


Dieu, c'est vous !

En effet, avant d'être maire, mais après avoir effectué 2 petits tutoriaux assez bien faits (qui ne présentent que quelques uns des aspects les plus importants du jeu), vous aurez la possibilité de vous choisir une région à votre goût, et de "l'améliorer" quelque peu si le besoin s'en fait sentir.

De nombreux outils sont donc à votre disposition dans ce mode "divin" qui précède chaque début de partie en tant que maire.
Vous pourrez ajuster le niveau d'altitude de chaque parcelle de terrain, créer des lacs, des rivières, des océans, planter des arbres, installer des animaux, lancer des catastrophes naturelles sur votre territoire, ou bien encore régler le passage du temps sur votre région (alternance jour/nuit, jour infini, nuit infinie).

Vous pourrez de plus, une fois toutes les transformations effectuées, ajuster les frontières de votre territoire à celles des régions voisines, afin de pouvoir ultérieurement les relier par des routes afin de faciliter les échanges économiques entre deux villes voisines.

Mais bien vite, ce mode divin vous aura permis de façonner la région de vos rêves, et votre plus ardent désir sera d'y installer tous les petits individus qui vous serviront de populace, et pour cela, il faut passer en mode "maire"...

Le maire, c'est vous !

Pour tous ceux qui ont déjà joué quelque peu à un des épisodes de la série des SimCity, le lancement d'une ville ne sera pas un secret.

Tout d'abord, fournir de l'électricité à ses futurs habitants et élaborer les 3 types de zones (résidentielles, commerciales, industrielles) avec des densités différentes (faible, moyenne, dense) qui permettront au fur et à mesure de l'avancement du jeu l'installation de petites maisons ou bureaux jusqu'aux immenses buildings d'habitation ou de commerce. En ce qui concerne l'industrie, c'est un peu différent : les zones à faible densité sont en fait consacrées à l'agriculture, alors que les moyennes et hautes densités permettent l'installation d'industries polluantes (le plus souvent).

Il faut noter que l'implantation du système routier connaît une évolution intéressante. En effet, lorsque vous définissez les zones, le système routier prend place simultanément et automatiquement. A l'aide des touches alt, pomme, et majuscule, vous pouvez d'ailleurs changer l'orientation des zones ou la disposition des routes.
En effet, c'est une nouveauté, les zones d'habitation ou de commerce se divisent dorénavant en plusieurs parcelles de terrain composées de un à plusieurs carrés. Ces parcelles sont orientées grâce à une petite flèche, qui doit être en contact avec une route, sous peine de voir le terrain rester désespérément vide.

Cependant, ce ne sont que des rues qui sont placées automatiquement lors de la définition des zones. Et celles-ci se verront bien vite encombrées, c'est pourquoi vous pouvez construire des routes (plus larges et efficaces) ou des autoroutes.
Bien sûr, vous avez toujours la possibilité de bâtir un système ferroviaire, un système de métro, ou bien encore de bus.

Les exigences arrivent bien vite

Eh oui, vos citoyens sont exigeants, très exigeants...
Pour commencer, ceux-ci voudront avoir des systèmes policiers et de protection contre l'incendie très efficaces. Ensuite, il vous faudra bien sûr répondre aux besoins d'éducation, mais aussi de santé. Tout ceci représente énormément de dépenses, pas seulement à l'achat, mais aussi à l'entretien, nous verrons cela dans la partie suivante.

Mais cela ne suffit pas à leur bonheur, car il leur faudra aussi vivre dans des lieux agréables (pourquoi pas des forêts, des parcs, etc...) et pouvoir circuler aisément dans toute la ville (vive la construction des systèmes de transports !!!)

Bien sûr, un accès à l'eau potable sans limite leur sera nécessaire, et ils ne supporteront pas longtemps de vivre dans une ville polluée, et surtout encombrée par les déchets. C'est pourquoi vous devez aussi assurer la mise en place d'un service de ramassage des ordures efficace, tout en ayant prévu des sites d'enfouissement des déchets (et surtout à l'écart des résidences), ou bien des usines de recyclage qui vous fourniront de l'électricité...

Mais tout ceci a un coût, et la dimension de gestion des dépenses mensuelles pour les services s'est vue développée à un niveau assez exceptionnel.

Vive la gestion, ou "Economie du moindre simflouze"

Lorsque vous bâtissez une caserne de pompiers, un commissariat, une clinique, une école, une centrale électrique, une station d'épuration, ou quoi que ce soit d'autre, vous créez gentiment des emplois. Cependant, "qui qui paye ???. Eh bien c'est la ville ! Et la ville, c'est vous !

Vous pouvez pour chacun des bâtiments cités ci-dessus (et bien d'autres) décider du financement que vous lui attribuez, à l'aide d'une petite tirette. Par exemple, dans un commissariat, moins vous attribuerez de sous-sous, moins de policiers seront envoyés en patrouille, et moins le secteur couvert sera grand. Dans une école, vous disposerez de moins de profs, et donc d'une moins grande capacité d'élèves.
Mais là où ça se complique encore, c'est que dans certains bâtiments, vous pouvez régler deux choses : le financement local qui agira sur la capacité (ex : dans les écoles ou les cliniques...) mais aussi le financement des moyens de transport (ex : les bus pour les écoles ou les ambulances pour les cliniques...) qui lui influera sur la zone de couverture.

Bref, tout devra être réglé constamment au simflouze près, afin de ne pas dépenser inutilement, mais aussi de subvenir convenablement aux besoins de vos citoyens.

Mais qu'est-ce que tout cela face à la reconnaissance d'un peuple ?

Pour vous féliciter, vos citoyens pourront vous inviter à diverses choses, selon les paliers du nombre d'habitants de votre ville, vous offrant une maison, un superbe hôtel de ville, ils vous réclameront quelquefois des améliorations gratuites (église, cimetière, etc...).

Des détails, des détails !!!

Les 5 niveaux de zoom vous permettent d'obtenir des détails (souvent hilarants) sur votre ville, en prenant des informations sur les bâtiments qui la composent, ou tout simplement en observant vivre tout ce petit peuple.

Vous pouvez grâce au mode "mes sims" faire vivre vos sims dans votre ville, vous choisirez leur lieu d'habitation lors de leur arrivée, puis ils se chargeront du reste en se trouvant un boulot. Par la suite, ils vous établiront des petits compte-rendus tout au long du jeu sur ce qui se passe en ville, complétant ainsi les sondages d'opinion constamment à votre disposition grâce à un système d'onglets bien pensé, vous permettant de naviguer en quelques clics des sondages d'opinion sus-cités, aux avis de vos conseillers, en passant par la gestion de votre budget très détaillée, ainsi que par de nombreux graphismes reflétant l'histoire de votre ville, et des cartes vous donnant de nombreux renseignements bien utiles (couverture policière, protection incendie, approvisionnement en eau, en électricité, pollution, etc...).

Sachez de plus qu'en cas de difficultés budgétaires, vous pourrez louer une partie de votre territoire à différents organismes (base militaire, stockage de déchets, terrain de tirs de missiles, etc...), mais à vos risques et périls.

Pour conclure, méfiez-vous de tous les problèmes qui peuvent survenir. Bien sûr les difficultés budgétaires seront nombreuses, mais il faudra aussi vous méfier de la pollution (qui peut provoquer de gros problèmes dans l'approvisionnement en eau par exemple), des catastrophes naturelles (cyclone, inondation, etc...) ou moins naturelle (attaque de robots par exemple). Vous devrez affronter les grèves des personnels mécontents, l'insatisfaction des citoyens vis-à-vis du moindre pet de travers, et bien d'autres embûches encore... Mais eh !!! Vous avez choisi d'être maire ou pas ??? Vous croyiez peut-être que cela se résumait à se faire bâtir une belle maison près de la plage et à s'y reposer constamment ?? (comment ça, ça existe ??? :p)

Et du côté technique ?

Eh bien soyons concis, clairs, rapides...
Les graphismes sont merveilleusement à l'ordre du jour, les musiques sont entraînantes comme souvent dans les jeux Electronic Arts, la jouabilité est bonne (vous disposez d'une interface ressemblant de très près à celle de la série des Sims), etc, etc...

Le seul point noir, réellement, ce sont les effets sonores quelques peu redondants, et pas vraiment assez diversifiés, un seul type de son pour l'agriculture par exemple, ce qui explique que vos courges, vos orangers, vos pommiers ou vos lamas fassent tous : "meuh !!!".

En conclusion, SimCity 4 est un must-have. Il évite tous les pièges que l'on pouvait redouter. La configuration requise n'est pas trop élevée, en tout cas par rapport au niveau des graphismes fascinants, on peut rester des heures à contempler sa ville vivre au niveau de zoom maximum, à observer les moindres détails hilarants que les développeurs ont semés dans tout le jeu. Les possibilités de gestion sont assez énormes, même si certains détails ne peuvent être réglés ou nous échappent.
A conseiller à tous les fans de jeux de gestion, et de simulation d'urbanisme !
1


Note :
Graphisme : 5/5
Son : 3/5
Durée de vie : 5/5
Jouabilitée : 4/5
Total : 4/5
Les plus :
+ Des graphismes admirables
+ Un niveau de détails hilarants impressionnant
+ Des musiques de fond parfaites
+ Une durée de vie sans faille
Les moins :
- Quelques redondances
- Des ralentissements dans les grandes villes
- Des effets sonores peu diversifiés (les courges font meuhh !!!)
Note moyenne des visiteurs : 3/5

Configuration minimale :
Mac OS X, 10.2 ou mieux
Tour G3 ou G4, iMac G4, eMac, PowerBook G4 (DVI ou mieux), iBook (32Mo VRAM uniquement)
500 MHz ou mieux
256 Mo de RAM
1 Go d'espace disque libre
ATI Radeon ou NVidia GeForce (32 Mo VRAM ou mieux)
MacOS 9 : nonMacOS X via classic : non
MacOS X Carbon : nonMacOS X natif : oui

Réagir à cet article
 
Votre nom :

Votre Email :
Afficher mon Email

Votre réaction :


Note : Pas d'avis    1/5    2/5    3/5    4/5    5/5   
  



 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant


Previews :
- SimCity 4
Adds On :
- Pack additionnel SimCity 4
Mises à jour :
- Patch SimCity 4 1.0.2




La région entière


Les conseillers qui vous aideront dans votre tâche


Votre budget... serré !


La zone d'enfouissement des déchets et ses mouettes, ainsi que les sondages d'opinion


Implantation de vos Sims dans votre ville


Le financement au simflouze près


Le chômage vous guette (petit symbole au-dessus des maisons)


Des graphes bien utiles




 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2018