JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
tests


Age of Mythology

Éditeur : Macsoft
Développeurs : ENSEMBLE Studios
Vendu en France : prévu
Licence : Commercial
Catégorie : Stratégie
Site officiel : Visiter
Sortie : 20 Novembre 2003
Traduction en francais : prévu
Page 1 sur 2Page : 1 2

Le mythe n'est plus : Age of Mythology est bel est bien sorti sur nos Mac. Mais est-il vraiment digne de ses prédécesseurs : Age of Empires I et II ? Prenant place en plein dans l'antiquité, le troisième volet des Age of Empires a bel et bien les atouts pour plaire… mais tomberez-vous sous son charme ?

On n'est loin d'être déçus

Que de plaisir les saveurs de Age premier et second du nom, les petits villageois qu'on envoie récolter des baies puis qui quelques temps après, finissent fermiers dans les champs. Tout était gravé dans les mémoires, aussi bien les différents âges que les combinaisons gagnantes, en passant par les cheat codes, les dromadaires, les éléphants de guerre, le métier à tisser afin de rendre vos villageois plus résistants... Tout ça pourquoi, pour se retrouver à 5 heures du mat devant son ch'tit Mac en prenant les cours à huit heures, avec l'esprit d'ératiquer son ennemi et d'élaborer de nouvelles stratégies bien plus en tête que de suivre les cours. Si vous vous reconnaissez dans ces descriptions, alors la nouvelle qui suit va vous faire plaisir : avec Age of Mythology, c'est tous ces petits plaisirs qui reviennent, avec les nuits blanches passées à jouer en ligne sur GameRanger. Pas bien compliqué à décrire : vous vous sentez sonné ? C'est la faute à notre ch'tit Age of Mythology, tout ce qui a plu aux joueurs (ou presque!) des deux premiers opus sont de nouveau présents, avec une nouvelle couche de nouveautés par Destineer. Des graphismes nettement améliorés, une ergonomie qui une fois encore reste inégalée : voilà à quoi vous devrez vous attendren. Afin de ne pas revenir à l'âge de pierre, je vous propose de zieuter ce que nous avons pensé de ce superbe Age of Mythology.

Soyons clairs et nets, vous débutez tout de suite dans l'action, avec le choix méthodique et fondamental du choix de votre civilisation. Cette fois-ci, fini les quarante et une civilisations différentes, il n'y en a plus que trois (bien distinguées) : les Grecs, les Egyptiens ou encore les terribles hommes du nord, nos amis les Vikings.
Pour chacune de ces civilisations, vous aurez le choix entre trois Dieux principaux, Zeus, Poseidon, et Hades pour les Grecs, Râ, Isis et Set pour les Egyptiens et Odin, Thor puis Loki pour nos chers hommes du nord. Trois Dieux, pour trois orientations totalement différentes mais également pour des arborescences de pouvoirs, améliorations, bonus, et d'unités différentes. Pour chaque dieu principal, le Panthéon propose des dieux secondaires qui à leur tour permettront au joueur d'accéder à certaines unités ou de débloquer des magies particulières. Pour peu que l'on ne soit pas trop regardant, chaque partie de Age Of Mythology est différente en fonction des choix de divinités que l'on fera et tout ceci multiplié par les trois civilisations proposées. Si le déroulement du reste du jeu reste très proche de ce que l'on avait par exemple connu avec Age Of Empires II : The Age Kings, on notera en revanche pas mal d'autres nouveautés avec notamment l'apparition des héros (tiens, ça me rapelle étrangement Warcraft III). Quant à la variété sachez que l'on retrouve pas moins de 92 unités différentes dont 33 créatures mythiques, telles que les fameux Hydres, Centaures minotaures, Colosses, ou encore scarabées enchantés et scorpions géants, enfin, Géants des glaces, Sphinxs, trolls, momies, Dragons… Les autres unités en dehors des héros sont plus classiques et l'on retrouve des machines de sièges, des guerriers de base, des archers, la cavalerie, cavalerie lourde, les hoplites, les éléphants d'assaut et bien d'autres encore. Si l'on regarde le côté solo et donc la campagne du jeu, là encore Age Of Mythology prouve sa qualité et les amateurs du jeu en solo seront heureux d'apprendre que le mode campagne est riche de 36 missions dans la campagne solo, et qu'on pourra également charger des scénarios et disputer des parties sur cartes aléatoires…

Chaque âge offrira au joueur un nouveau pouvoir offert par le dieu secondaire qu'il aura choisi, ainsi que de nombreuses nouvelles unités, dépendant également du dieu choisi, car comme vous vous en êtes doûtés, dans Age of Mythology, tout est axé sur les dieux. On ne fais rien sans un nombre consistants de prieurs pour les Grecs, et de bâtiments en l'honneur des dieux pour les Egyptiens. Vos héros, particulièrement efficaces contre les unités mythiques, sauront prouver leur valeur lors des grandes batailles en agissant en tant que leaders, lançant des sorts à gogo, et sonnant la retraite si jamais le combat tourne mal. Rien de meilleur de choisir Héphaistos en dieu final des Grecs et d'obtenir le pouvoir de la richesse, enrichissant tous vos stocks de ressources toutes les cinq secondes, ou de choisir le fameux dieu des Vikings qui vous permettra d'obtenir le Dragon de la fin du monde. (1800 points de vie quand même !). Trève de résumés, passons au test propre.

Une jolie campagne solo

Ces trois peuples seront comme de coûtume l'occasion de participer à trois campagnes solo ayant pour cadre le monde de la population en question. Au programme de l'escapade stratégique que nous propose Ensemble Studios, trois destinations de rêve donc : la Scandinavie, la Grèce et l'Egypte des Pharaons. Il ne s'agit toutefois pas vraiment de trois campagnes différentes dans la mesure où, à la manière de Warcraft III, il ne s'agit en fait que d'une seule et même histoire qui nous conduit sur différentes terres. Très bien conçue, cette campagne est peut-être un peu moins "hollywoodienne" que celle de Warcraft III mais en même temps les missions sont plus variées et l'ensemble est beaucoup plus didactique. Il me semble qu'après avoir joué les missions en mode campagne d'Age Of Mythology, un joueur est beaucoup plus apte à se débrouiller tant en multijoueurs que seul face à l'ordinateur qu'il ne pouvait l'être après avoir terminé Warcraft III. La campagne solo permet donc de jouer les trois peuples différents au travers de 36 missions assurant pour leur part une bonne durée de vie, d'autant qu'avec les quatre niveaux de difficulté, tous les joueurs devraient pouvoir trouver chaussure à leur pied ! Avant de se lancer, un petit tour dans les options permet de régler évidemment la configuration du jeu et les différents volumes sonores. C'est aussi l'occasion de paramétrer quelques options bien pratiques comme la mise en couleur des amis / ennemis ou l'attitude par défaut de vos unités militaires : un plus qui n'a l'air de rien mais qui simplifie tellement les choses lorsque le but d'une partie n'est pas la destruction systématique de toute forme de vie !

Quant à la reprise des anciens concepts...

En plus de cette première nouveauté et la ressemblance qu'il existe avec Age Of Kings, le dernier jeu de stratégie d'Ensemble Studios est l'occasion d'introduire pas mal de petites modifications qui changeront un peu les habitudes. Commençons par les civilisations qui comme nous le disions précédemment sont enfin, vraiment différentiées les unes part rapport aux autres. Grecs, Egyptiens et Nordiques ne produisent pas les ressources de la même manière, ne disposent pas des mêmes structures et ne possèdent pas du tout les mêmes unités.

Il suffit, par exemple de voir que les champs coûtent pour un peuple du bois alors que pour l'autre, c'est de l'or qu'il faut utiliser. Les Scandinaves ne manqueront pas de surprendre leur monde également avec leurs deux types de travailleurs (les nains sont spécialisés dans l'or) ou bien le fait que ce sont leurs plus faibles soldats qui sont chargés de la construction de structures (Encore un concept ressemblant à Warcraft III, cf les morts-vivants). Cette variété se retrouve dans les unités qui n'ont vraiment pas grand chose à voir avec l'Histoire de l'Antiquité : les cyclopes Grecs côtoient les phénix égyptiens ou les géants de feu scandinaves. Mais ce n'est pas sans poser quelques problèmes pour l'amateur de logique puisque par exemple les petites maisons nécessaires à l'augmentation de la limite de population coûteront parfois de l'or et pas un gramme de bois… Il faut cependant reconnaître que pour le moment, le jeu semble assez équilibré du côté des civilisations en multijoueurs, même si les Nordiques pourraient bien être les plus faciles à jouer. Espérons pour les joueurs habitués aux affrontements par Internet qu'Ensemble Studios suivent de près son jeu afin de sortir les mises à jour nécessaires pour que l'on ne retrouve pas les mêmes défauts que dans les parties d'Age Of Kings.

Les différences entre les civilisations font beaucoup plus penser à ce que l'on pouvait trouver dans Warcraft III et en ce sens le titre d'Ensemble Studios est plus proche du jeu de Blizzard que d'Age Of Kings. Les points de foi que l'on obtient petit à petit servent d'ailleurs à entraîner des unités qui tiennent beaucoup plus du fantastique que de l'historique (phénix ou cyclope donc mais aussi scarabés géants, kraken, hydre...). La foi permet également d'obtenir certaines faveurs bien particulières que l'on ne peut utiliser qu'une fois au cours de la partie. ces faveurs sont en quelques sorte des super pouvoirs à utiliser avec intelligence. On trouve par exemple le tremblement de terre ou le météore chez les dieux les plus agressifs, mais il y aussi la source régénératrice ou l'armure de bronze. Enfin et c'est peut-être l'élément qui fera le plus grincer les dents des joueurs d'Age Of Kings : Ensemble Studios a complètement changé le système de gestion de la limite de la population. S'il n'a rien à voir avec le système adopté par Battle Realms ou Warcraft III, il n'en est pas moins déroutant dans les première minutes de jeu. Les petites maisons ont toujours le rôle de support de base, mais il n'est plus possible que d'en construire dix au maximum. Pour le reste il faudra compter avec la construction de forums. Le problème est que ce bâtiment de base (il sert à produire les paysans et à changer d'époque lorsque certaines conditions sont remplies) ne peut être construit qu'une fois la dernière époque (l'âge héroique pour les ch'tits curieux) atteinte ! Et encore, il ne sera pas possible de les bâtir n'importe où : une carte compte selon sa taille une dizaine ou une vingtaine d'emplacements propice à l'installation de ces fameux forums…
1 2 Suite


Réagir à cet article
 
Votre nom :

Votre Email :
Afficher mon Email

Votre réaction :


Note : Pas d'avis    1/5    2/5    3/5    4/5    5/5   
  



 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant


Previews :
- Age of Mythology














 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2018