JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
tests


Otto Matic

Otto Matic
Par Adrien

Éditeur : Aspyr
Développeurs : Pangea Software
Catégorie : Plate-forme
Sortie : Fin 2001
Page 1 sur 1

Depuis maintenant des années, la petite équipe de Pangea Software produit annuellement un soft de qualité. Dans la lignée des Nanosaur, Bugdom et Cro-mag Rally, Brian Greenstone et ses compères viennent de réaliser Otto Matic.

Une histoire à la "Mars attack" :

Aux premiers abords, on pourrait croire qu’Otto Matic se contente de n’être qu’un Bugdom revu et corrigé. Cette impression n’est certainement pas mauvaise ; elle n’en demeure pas moins incomplète.

Dans Otto Matic, vous dirigez un petit robot – gentil mignon tout plein – jalonnant les galaxies afin de sauver hommes et femmes capturées par d’infâmes extraterrestres aux desseins les plus sombres. Cette quête ne sera pas facile, loin s’en faut ! Il devra en outre quitter chaque planète qu’il explore après avoir fait le plein de carburant pour sa petite fusée.

En effet, notre petit être d’acier devra accomplir son périple sur différentes planètes aux environnements hostiles qui ne lui laisseront aucun répit. Les monstres sont légions, les munitions sont rares et les humains sont souvent emmenés dans les soucoupes volantes de ces félons d’extraterrestre, en dépit de toute la bonne volonté de notre ami…

Seul contre tous

La difficulté est l’aspect du jeu qui me semble le plus important à signaler. Je me suis arrété au niveau 3. Et je ne saurai vous dire combien le jeu comporte de niveaux, pour la simple raison que personne dans mon entourage ne s’est aventuré plus loin. Aussi, les réactions complétant l’article seront certainement très enrichissantes.

Otto Matic est un jeu non seulement difficile, mais un jeu stressant. Il n’y a aucun moment de répit, les extraterrestres sont partout et ont tout métamorphosé à leur avantage. Ainsi, le premier niveau met en scène une ferme, dans laquelle les tomates, les endives et les épis de maïs sont des ennemis redoutables. Notre petit robot pourra utiliser son pistolet laser ( qui deviendra sur une autre planète un pistolet " réfrigérant ") ou son poing pour mettre en déroute les méchants envahisseurs. Malheureusement, souvent, cela ne suffira pas et, je dois convenir que ce sont plutôt eux qui ont l’avantage. Du coup, on enrage et on se dit qu’Otto Matic ne recrée par du tout l’atmosphère si fun de Cro-Mag Rally, sur lequel on se rabat allégrement…

Beaucoup de défauts

De plus, on peut dire qu’Otto Matic reprend les " défauts " de Bugdom. Celui-ci était déjà – pour un jeu destiné à un public très jeune – non seulement pénible, mais aussi très stressant. Cette fois-ci, l’adrénaline monte encore d’un niveau. La musique n’y est certainement pas étrangère, elle est répétitive et terriblement soûlante… Tout autant que dans Bugdom.

Pourtant, Otto Matic dispose de jolis graphismes, du même acabit que Bugdom et Cromag. Pangea a utilisé son moteur fait maison, efficace et qui a fait recette depuis maintenant deux ans. Seulement, cela pourrait également être vu comme un défaut. Pris dans ce sens, les jeux de Pangea n’ont pas évolué graphiquement depuis deux ans. Dommage…

En ce qui concerne le côté programmation du jeu, on notera qu’Otto Matic est l’un des premiers jeux exclusivement destiné à tourner sur Mac OS 10 en natif, ce qui est bien. Par contre, lorsque vous finissez un tableau, vous ne pouvez échapper aux séquences de calcul de points et vous vous coltinez le comptage de tous les points que vous avez accumulé au cours du niveau, et ça c’est particulièrement ennuyeux.

Ennuyeuse aussi l’est l’interface au début du jeu, puisque vous vous trouvez en face de personnages qui sont censés symbolisé des options de jeux ( démarrer/charger une partie, options, etc.) et que l’on ne parvient que très difficilement – sinon pas du tout – à voir ce qu’ils représentent.

Conclusion mitigée

Pour toutes ces raisons, nous estimons qu’Otto Matic aurait certainement eu besoin d’être fignolé quelques peu avant sa sortie. Le tout dernier né de Pangea Sofware est sorti aux Etats-Unis pour Noël, il ne serait pas étonnant que Greenstone et ses potes ait cédé aux pressions mercantiles de fins d’années…

Otto Matic n’en reste pas moins un jeu fun et dont la griffe de Pangea et tout de suite décelable. Ce jeu – beaucoup plus difficile que les précédents, mais toujours graphiquement " enfantin " – trouvera t-il son public ? Ce n’est pas une évidence.





1


Note :
Graphisme : 3/5
Son : 2/5
Durée de vie : 4/5
Jouabilitée : 3/5
Total : 3/5
Les plus :
- les différentes phases dans le jeu : le petit robot ( Otto ) peut faire du jetski au cours du jeu. Il paraitraît qu'il puisse faire également d'autres activités
- le fait que le jeu "prenne" vraiment
Les moins :
- Le stress et la difficulté que procurent le jeu
- Le moteur graphique qui n'a pas changé
- Le jeu manque surement d'affinements
Note moyenne des visiteurs : 2/5

Configuration minimale :
- G3
- 64 Mo de Ram
MacOS 9 : nonMacOS X via classic : non
MacOS X Carbon : nonMacOS X natif : oui

Réagir à cet article
 
Votre nom :

Votre Email :
Afficher mon Email

Votre réaction :


Note : Pas d'avis    1/5    2/5    3/5    4/5    5/5   
  



 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant









c bon sa charge!






 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2020